L'empire des sens

Published on June 11 2014

© Madame Pop

© Madame Pop

"Enfant, dans son atelier, mon père me faisait revivre de grands personnages historiques, se souvient Christine Bussière. Au milieu de l'odeur de ses toiles et du parfum de l’huile d’œillet, je revois les grognards qui suivaient Napoléon et les feux des bivouacs." Passionnée d’histoire aujourd'hui, la comédienne a imaginé les dernières heures de Joséphine de Beauharnais dans un "seule-en-scène olfactif" réussi. Pour accompagner les ultimes paroles de l'impératrice douairière, la metteur en scène a choisi l'Eau Suave, un bouquet de roses opulent créé par Parfum d'Empire en hommage à la passionnée de botanique qu'était Joséphine. Et pour diffuser la fragrance, elle aura recours au dispositif innovant mis au point par un spécialiste de la gouttelette parfumée, Aeryum.

Dans la lignée des dramaturgies olfactives innovantes de Violaine de Carné, Joséphine mon amour sera joué vendredi 13 juin, parmi d'autres spectacles de la Semaine napoléonienne d'Ajaccio. L'occasion de se prendre pour une sirène sur l'île de beauté le temps de l'aventure. Et d'arborer comme un tatoo Corsica Furiosa, le dernier-né de… Parfum d'Empire, justement. Marc-Antoine Corticchiato nous invite à prendre le maquis avec le lentisque, un petit arbuste qui affectionne les flancs ensoleillés des collines méditerranéennes. "La Corse olfactive ne se résume pas à l'immortelle !", plaide le parfumeur. Attendez-vous à recevoir une lumineuse volée de bois vert entre ciel et mer, et à vous sentir comme un petit pois fougueux perdu dans une botte de foin…

Joséphine mon amour, 1814-2014. Une pièce olfactive signée Christine Bussière, avec la complicité de Marc-Antoine Cortichiatto et Nicolas Chabot (Aeryum). Vendredi 13 juin à 21h30, à l'Espace Diamant d'Ajaccio.

Corsica Furiosa, de Parfum d'Empire (site en cours de reconstruction...). 100 ml, 120 €. En vente chez Marie Antoinette notamment, l'une des plus adorables boutiques de parfums à Paris, place du Marché-Sainte-Catherine.

Published on #L'Air du Temps

Comment on this post