Roulement de tambour

Published on November 17 2014

Roulement de tambour

En juillet 2012, aux sommets de l'Europe, Pierre, 62 ans et des poussières, nous confiait son goût pour le parfum tout azimuts.

Une de mes voisines m'appelle “la gravure de mode”. Elle me dit qu'on sent mon parfum quand je descends les escaliers ! Le premier que j'ai porté, c'est Eau Sauvage, de Dior, en 1967, j'avais 18 ans, c'est Maman qui avait dû me l'offrir. Depuis vingt ans, je porte Kouros, d'Yves Saint Laurent. Ah, je ne sais plus comment je l'ai découvert !... Dernièrement, j'ai eu un coup de foudre pour Voyage, d'Hermès, et Sartorial, de Penhaligon's. J'en ai sept ou huit en même temps, j'essaie de faire un roulement. A chaque jour son parfum. Avant, je n'en vaporisais que dans le cou, donc je ne le sentais pas. Maintenant, j'en mets aussi sur le poignet gauche. Jamais sur les vêtements. J'essaie de ne pas me parfumer exagérément…

Published on #Paroles d'Odeurs

Comment on this post