Un air de famille

Published on June 24 2015

Un air de familleUn air de famille

Le parfum brille de mille histoires de famille, de nom, de visage, de filiation. En 1958, la jeune Rose Desgranges, 35 ans, se voit offrir par son mari, Albert, une fragrance sur mesure, fleurie et capiteuse. Au 70 Faubourg Saint-Honoré, lui tient à l'étage un petit salon de coiffure, Le Figaro Club, où des stars comme Greta Garbo et Marlène Dietrich viennent soigner leur crinière. Rose, elle, vend nœuds et perruques dans une minuscule échoppe sur la cour.

C'est ici, bientôt, que sous la pression des clientes qui le veulent toutes, elle commercialise ce parfum qui avait été pensé rien que pour elle. Avec succès : dans les années 1970, elle en vend de dix à quinze flacons par jour ! C'est ici aussi que Patricia, la fille de Rose et Albert, réédite aujourd'hui ce bouquet unique, dans la petite boutique de Maman transformée en boudoir. "Une rose pas rococo", dixit le "nez" Benoist Lapouza (chez Drom aujourd'hui) qui a orchestré la reformulation. Un parfum de facture classique, un peu chypré, où l'ambrette et le patchouli remplacent le musc animal de l'original.

Egérie discrète

L'histoire de famille s'écrit jusque dans l'égérie de ce parfum d'amour: Laura-Rose, petite-fille de Rose Desgranges, prête son joli minois fifties aux affiches (à gauche) du flacon qui ornent les murs de la pièce. Une "campagne de comm" tout ce qu'il y a de confidentiel, comme celle de The Different Company qui a choisi une rousse incandescente pour incarner son nouveau parfum, I Miss Violet, dans ses boutiques et sur ses points de vente. C'est la charmante Cécile (à droite), dont la grand-mère s'appelle... Violette (et dont les parents travaillent chez... The Different Company), qui prête ses traits à la "fleur nubuck" voulue par le parfumeur Bertrand Duchaufour. Une histoire de famille, le parfum, on vous dit. Dans le flacon, la note lipstick de la petite fleur prend des chemins de traverse, au milieu des vergers, avant l'exil vers un cuir lumineux. I Miss Violet...

Rose Desgranges, 169€ les 100 ml (existe aussi en 30 ml et 50 ml). En vente exclusivement au 70, rue du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 8e.

I Miss Violet, The Different Company, 175€ les 50 ml.

Published on #L'Air du Temps

Comment on this post