Published on August 25 2013

© DR

© DR

En ce dimanche parisien inexplicablement pluvieux, je me souviens qu'enfant, l'hiver, lorsque mon père était de bonne humeur, il nous faisait parfois griller du pain au goûter le week-end. Je sortais de ma chambre, alléchée par le parfum de la baguette en train de dorer. Chocolat Poulain, lait chaud, beurre fondant complétaient harmonieusement le repas. Et de déguster en silence mais ensemble, ma sœur, mon père et moi, ces tranches de bonheur fugace dans notre petite cuisine moderne mais si mal éclairée...

Longtemps je me suis dit qu'un homme qui vous fait dorer quelques tartines le matin ne saurait être foncièrement mauvais. Aujourd'hui, ces effluves croustillants ont toujours le don de me mettre d'excellente humeur pour commencer la journée. A n'importe quelle saison.

Published on #Tocade

Published on August 6 2013

DR

DR

Olivier Polge officiera chez Chanel à la rentrée. Succédant à son père, Jacques, parfumeur maison depuis 1978 ; et aux côtés de Christopher Sheldrake, ex de Quest (et longtemps "nez" caché des Parfums Serge Lutens), désormais à la tête de la recherche et du développement de la maison de Coco.

A 40 ans, Olivier Polge n'est pas un nouveau venu en parfumerie. Depuis 1998, il œuvrait chez IFF après avoir été formé à Grasse. Prix international du parfum en 2009, il sait créer sur commande des jus à succès (Balenciaga, Repetto, Kenzo, Victor & Rolf...). Mais aussi formuler, avec une grande sensibilité, de merveilleuses fragrances (la première version du Dior Homme, risquait l'iris dans un masculin, ou Cuir Beluga de Guerlain, parfum de peau par excellence).

Le parfumeur a pourtant tout de l'éternel jeune premier timide et un peu lunaire. Polge Junior a cette faculté rare de laisser parler pour lui les parfums, qu'il compose ou qu'il aime. De L'Heure bleue, il dit modestement, non qu'il aimerait l'avoir créé, juste qu'il est content que ce parfum existe... On l'aurait d'ailleurs bien vu chez Guerlain. Pour son amour des notes baumées et ambrées ; pour son goût du patchouli — peut-être hérité d'une de ses odeurs d'enfance, celle de la pierre humide dans l'escalier de ses grands-parents.

Matières, savoir-faire, Olivier Polge aime la dimension artisanale de son métier. Chez Chanel, une maison qui ne lance jamais une crème ou un parfum sans qu'il soit véritablement abouti, le laboratoire de création pourrait se révéler un fécond terrain de jeu pour le parfumeur. "Il va pouvoir s'éclater avec de belles matières premières", me confiait une consœur, qui se réjouissait elle aussi de cette arrivée. Du bel ouvrage en perspective !

PS : Paroles d'Odeurs fête ses 1 An aujourd'hui avec son... 52e billet. Comme un chat qui retombe sur ses pattes en plein cœur de l'été, le rythme d'une publication par semaine a été tenu (en moyenne), au post près ! Merci à tous pour vos lectures, commentaires, suggestions, encouragements tout au fil de l'année... Et un bel été parfumé !