Published on July 29 2014

Coupez !
Coupez !

Rose Cut, quatrième opus des Parfums Ann Gérard, a été testé mais pas approuvé par le nez de Ninon, la cinquantaine assumée, pimpante et impitoyable.

C'est fort mais pas puissant; poudré sans légèreté; entêtant mais sans souvenirs. Je ne reconnais pas la rose légère et subtile des jardins frais, plutôt un sirop sucré sans le charme du bonbon : un petit côté vieille fille qui en fait trop pour plaire à des garçons de café de province. Bref, ce n'est pas pour moi : il faut être soit une jeune fille facétieuse, et le porter avec toute l'assurance que donnent la gaieté et les santiags ; soit être sa grand-mère, abuser du fard à joues rose, et aimer les jolis châles et Derrick.

Rose Cut, d'Ann Gérard. 60 ml, 125 €.

Published on July 16 2014

Jet d'encre

Le 7 avril, le premier "journal antimoustique de l'histoire de la presse" sortait des rotatives (Le Monde daté 17 juillet). A Grasse ? Dans les DOM-TOM ? à New York ? Non, au Sri Lanka ! Ce jour-là, les éditions de deux quotidiens, Mawbima et Ceylan Today, fleuraient bon la citronnelle, un insecticide naturel mais de moins en moins utilisé alors que la dengue se propage sur l'île. Mélangée à l'encre pour être plus tenace, l'essence de citronnelle avait été dosée par un chimiste et les mécaniciens avaient bien pris soin de vérifier que leurs machines ne pâtiraient pas du coup de pub !

Un journal parfumé se vend-il mieux ? Sans aucun doute. Les kiosques étaient en rupture de stock dès 10 heures du matin, malgré un tirage exceptionnel. Sur les réseaux sociaux, on s'enthousiasme: via Twitter, Bill Gates vante l'initiative pour son ingéniosité. Certes, ce projet s'inscrit dans une campagne plus large de sensibilisation à la dengue (orchestrée par l'agence de pub Leo Burnett) ; mais il prouve, une nouvelle fois, que le marketing olfactif, quelle que soit la cause qu'il sert, a de beaux jours devant lui…

Published on July 12 2014

© Futura Sciences

© Futura Sciences

Une nuit magnétique ne caresse pas le nez dans le sens du poil. La parfumeuse Christine Nagel, partie depuis s'installer chez Hermès, a imaginé la nouvelle fragrance de The Different Company comme un aimant, avec ses pôles, ses attractions, ses résistances. Officiellement mixte, le parfum distille toutefois un sillage foncièrement masculin, et même du genre viril-velu ;) Autour du bois ambré, sa formule liquoreuse apportera donc un supplément bestial à toute peau mâle cet été, nuits de la pleine lune ou pas.

Une nuit magnétique, de The Different Company, 90 ml, 153€.

Published on July 6 2014

Tristes tropiques

Pour entrer dans l'été, Nathalie, 48 ans, qui aime les parfums de fleurs et de figue, a testé l'Eau tropicale, de Sisley. Une composition estivale qui manque, hélas, un peu de tenue à son goût…

Durant les cinq premières minutes, j'ai le sentiment de plonger dans un bouquet venu d'ailleurs, de très loin. Un pshitt frais, fleuri, légèrement sucré, qui me remplit bien les narines et me donne un coup de fouet. Si ça restait comme ça... Mais non, il ne tient pas ! Ah oui, ça, c'est un vrai voyage : tu décolles très haut, très vite, et tu redescends tout aussi vite. Ce parfum s'échappe, et il m'échappe. Comme quand tu enfiles une petite laine et un manteau, bientôt tu ne sens plus la petite laine et tu te refroidis... Ou comme un amoureux qui t'envoûte et te délaisse presque aussitôt alors qu'il te promettait tellement… Pas question qu'il te colle à la peau, non, il s'approche, te séduit, te prend dans les bras puis s'enfuit. Il n'est plus qu'un souvenir avant même d'avoir fait un bout de chemin.