Devil or Angel

Published on May 3 2013

© "Lumière et nuages" / AHAE Press

© "Lumière et nuages" / AHAE Press

Emmanuel, 42 ans

L'Eau de cologne Bouquet Impérial, de Roger & Gallet. J'ai passé treize ans avec la mère de mes enfants avec ce parfum à l'esprit, sans jamais parvenir à l'oublier. C'est celui que portait la première fille dont je suis tombé réellement amoureux, à 19-20 ans. Une odeur très boisée, un peu pimentée, très chaude.
Je le reconnais rarement dans la rue mais alors, ça réveille des choses. Il m'est arrivé de le sentir dans une parfumerie, mais les souvenirs ne remontent pas de la même façon. L'émotion naît de l'accident. Comme souvent... Ca me rend mélancolique en tout cas, à la fois triste et joyeux...
J'ai déjà offert du parfum à une femme, Euphoria, de Calvin Klein, par exemple. Un jour dans le métro, je l'ai senti et, instinctivement, je me suis retourné, alors que je savais qu'elle ne pouvait pas être là... Plus tard, je me suis acheté la version pour homme. Mais c'est sans lien ! J'ai du mal à trouver un parfum qui me retourne les sens. D'une manière générale, je les considère trop communs, pas assez fins...
Ma nouvelle comptable porte le même parfum que mon ex, Coco Mademoiselle, de Chanel. Vu qu'elle se verse un flacon dessus tous les matins, au début c'était dur ! Dommage que je l'ai pas senti lors de son entretien d'embauche...

Published on #Paroles d'Odeurs

Comment on this post