Les Jeux de l'Olympe

Published on September 14 2014

© DR

© DR

Encens d'église, feu de bois, mousse d'arbre, nos Jeux de l'Olympe seront tous fragrants d'odeurs, jeudi 18 septembre, au Salon By Thé des Ecrivains ! Depuis longtemps, avec mon amie Julie, danseuse, ça nous trottait dans la tête : comment mettre le parfum en mouvement, en mots, en musique ? On cherchait les bonnes fragrances, on avait quelques pistes... Et puis j'ai rencontré Laurent Laclos, à la tête d'Irié, et découvert le coffret de sillages mythologiques que la discrète maison de vêtements venait d'éditer. Je me suis dit : bingo, on tient notre projet !

Dans ce coffret Mythologies qui semble être taillé dans le marbre, plusieurs séries de mouillettes, de petites touches en carton parfumées à Zéphyros, "jeune dieu du vent né sous X", à Ouranos, "dieu du ciel étoilé", ou à Mnémé (cette touche-là ne sent rien, la coquine, "on y projette sa propre mémoire", s'amuse Laurent Laclos). Trois de ces parfums ont été édités en flacons : Œdipe, Héphaïstos et Héméra. Ce sont eux qui nous ont inspiré Les Jeux de l'Olympe, une petite chorégraphie olfactive en trois temps que nous donnerons, jeudi 18 donc, à deux pas de la place des Vosges, lors d'un salon littéraire organisé par les Rives de la beauté.

Profitons-en pour remercier tous ceux qui ont participé, de près ou de loin, à notre projet, ou qui l'ont rendu possible : Wouter Wiels et Marie-Sybille Gambert. Georges-Emmanuel Morali, Sébastien Wespieser et Jean Lemersre, du Salon By Thé des Ecrivains. Ainsi que la maquilleuse Nassera Boutayeb, et les metteur(e)s en scène Christine Bussière et Véronique Marchand, accessoiriste et vidéaste à leurs heures ;)

Sans oublier Irié et Laurent Laclos bien sûr, sans lesquels notre projet aurait été bien différent ! Même avec eux, notre chorégraphie olfactive aurait pourtant pu prendre une tout autre tonalité. Car, lorsqu'on a revu Laurent au début de l'été pour lui parler de notre initiative, il nous a confié qu'il lançait en septembre une nouvelle série de parfums, Les Abrégés. "D'inspiration durassienne", précisa-t-il. Tentant... Nota Bene, Id est et Post Scriptum, la nouvelle trilogie a plutôt bonne presse (vu dans M et dans Next notamment). Et mérite franchement le coup de nez. Mais Julie et moi étions déjà plongées dans la mythologie grecque jusqu'au cou. Pas question d'aller contre notre destin...

Nota Bene, Id est et Post Scriptum, d'Irié. 50 ml, 95 €. 8, rue du Pré-aux-Clercs, Paris 7e.

Présentation des "Jeux de l'Olympe", le 18 septembre à 19h30 et 21 heures. Au Salon By Thé des écrivains, 16, rue des Minimes, Paris 3e. Durée 20 mn.

Published on #L'Air du Temps

Comment on this post