Esprit de Babylone

Published on December 12 2013

© Jean Patou

© Jean Patou

Le parfum de Babylone existe, il s'appelle Chaldée. J'ai senti pour la première fois sa fragrance ensoleillée en 1996 à mille lieues du Tigre et de l'Euphrate, dans une petite parfumerie derrière les remparts de Saint-Malo. L'Huile de Chaldée que je découvrais devait son sillage estival au parfum du même nom, signé Henri Alméras pour Jean Patou en 1927. Hélas, Chaldée et son Huile disparurent avec le nouveau siècle (et le rachat de la maison par le lessivier Procter & Gamble en 2001), au grand dam de ses aficionados.

Mais Patou n'avait pas dit son dernier mot. Ce "bel endormi" comme l'appelait l'écrivain Denyse Beaulieu, dépoussière aujourd'hui ses classiques (Joy Forever, pour les jeunes Américaines d'aujourd'hui) et fait le pari de relancer ses parfums oubliés. Les premiers à faire leur comme-back ? l'Eau de Patou (1976), Patou pour Homme (1980), et Chaldée donc – "un accord Origan surdosé en absolu de narcisse" dixit Thomas Fontaine, le nouveau parfumeur maison. Les initiés apprécieront ! Puisant dans son exceptionnel patrimoine olfactif, la vénérable maison, qui fêtera ses 100 ans en 2014, prévoit de ressortir une douzaine de disparus au sein d'une nouvelle collection, baptisée "Héritage".

Pour orchestrer ce revival olfactif, Thomas Fontaine a travaillé à la manière d'un archéologue. Refaire les parfums au plus près a nécessité un "travail de recherche épouvantable", dit-il. Il lui a d'abord fallu mettre la main sur les formules, retrouver de vieux produits ("le traitement des matières premières a beaucoup évolué"), dénicher des remplaçantes aux molécules disparues, faire fabriquer à nouveau des "bases" anciennes. Tout en tenant compte des contraintes légales concernant les potentiels allergènes dont sont truffées les essences naturelles.

Le "nez" a également beaucoup sollicité le "réseau grassois", ces parfumeurs en retraite qui donnent volontiers un coup de main aux amateurs de sillages vintage. "Jean Kerléo aussi m'a beaucoup aidé", admet Thomas Fontaine. Parfumeur exclusif de Patou pendant trente ans, Jean Kerléo a créé deux grands piliers olfactifs de la maison: le chypre 1000, en 1972, et Sublime, un oriental très opulent lancé en 1992, à contrepied des parfums transparents de l'époque. Le troisième grand jus de la maison (ou plutôt le premier), c'est Joy, évidemment, le fameux "parfum le plus cher du monde" que le couturier en personne avait offert en 1930 à ses clientes américaines ruinées par la crise. La maison a longtemps créé ses parfums en lien étroit avec les bouleversements de la société : en 1936, Vacances célèbre les victoires du Front pop' et les premiers congés payés ; dix ans plus tard, L'Heure Attendue flotte comme un parfum de Libération. Suivront Câline et Nouvelle Vague dans les sixties. Bref, une cinquantaine de parfums lancés en un siècle !

Après le départ de Kerléo, tombée dans le giron de Procter & Gamble, Patou était devenu une griffe de niche malgré lui, et malgré aussi la présence du talentueux Jean-Michel Duriez qui y officiait comme nez. Racheté en 2012 par un groupe familial (Designer Parfum, qui possède aussi la marque Worth), Patou est aujourd'hui prêt à redevenir la maison de luxe d'antan. Il a commencé par rapatrier dans l'Hexagone toute la production et la fabrication de ses jus. "Aujourd'hui, même notre égérie est made in France", s'amuse Bruno Cottard, le vice-président de Patou. La maison est aussi l'une des rares, avec Chanel, à posséder encore des champs de rose et de jasmin à Grasse.

A l'heure où certaines marques tirent un trait sur certaines de leurs fragrances, le pari de faire du neuf avec du vieux nous semble fort prometteur. La preuve ? Hermès lui aussi communique à nouveau sur ses classiques comme Bel Ami ou Calèche, en leur offrant de nouveaux flacons. Avec Chaldée et ses deux acolytes, la maison Patou annonce son retour en fanfare dans la cour des grands.

Chaldée, de Jean Patou. Eau de parfum, collection "Héritage", 180 euros les 100 ml. Mêmes tarifs pour l'Eau de Patou et Patou pour Homme.

  • A noter : dans la semaine du 16 au 20 décembre, France 2 diffusera des reportages sur les maisons Patou, Lubin et Guerlain dans son JT de 13 heures.

Published on #Tocade

Comment on this post